Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence de la Poste, Agence immobilière ST MICHEL SUR ORGE 91240

L'actualité de CENTURY 21 Agence de la Poste

Un peu d'histoire sur SAINT MICHEL SUR ORGE

Publiée le 25/11/2015

Saint Michel sur Orge ainsi que les communes avoisinantes faisaient parties de la grande forêt de Séquigny, ancien lieu de chasse à courre. Les premières traces d’habitants ne remontant pas au-delà du Moyen-âge.

URBANISME PLAN CHAMPS SAINT MICHEL SUR ORGE
Le roi Hugues Capet, propriétaire des terres bordant la Vallée de l’Orge, les donna à l’un de ses compagnons qui devint le Seigneur de Saint Michel. Les Saint-Michellois vivaient principalement de la culture des Vignes, de  l’élevage, de la viticulture, et de la polyculture (culture de plusieurs espèces de plantes dans la même exploitation agricole).


GARE DE SAINT MICHEL SUR ORGE
Notre commune est restée très rurale jusqu’au 19ème siècle. L’année 1843 fût l’arrivée du chemin de Fer avec la création de la ligne Paris/Orléans,  ceci changea intégralement la physionomie de la ville, d’un côté le quartier ancien sur la partie sud-ouest, de l’autre côté les nouveaux quartiers. Il y eu de nombreux flux migratoires grâce au nouveau réseau ferroviaire, en a découlé une importante activité dont la maraîchage grâce aux expéditions vers Paris, Saint Michel restera un Bourg jusque dans les années 1950, les Saint-Michellois travaillent sur Paris, les Parisiens viennent s’y reposer les vacances et les week-end, c’est le commencement de l’urbanisation.



Dans les années 1950 et 1960 Saint Michel voit l’arrivée d’ouvriers étrangers (anglais, italiens, suisses et belges), ceux-ci exploitaient les grandes carrières du Bois des Roches.

Le début des années 1960 est pour Saint Michel la principale étape de l’urbanisation avec la faillite de la société SAY, celle-ci étant propriétaire de multiples terrains dont le domaine du Bois des Roches, celui-ci fût vendu pour la création de plus de 2500 logements en habitat collectif édifiées par le Groupe DEROMERDI à partir de 1963.


VillagexpoCe programme immobilier fût le point de départ de la disparition des terres agricoles et l’arrivée d’une grande urbanisation jusqu’au années 1980, avec la création de plusieurs quartiers dont les Sablons mais principalement la création en 1966 du Villagexpo, une exposition de maisons industrielles avec plus de 250 000 visiteurs très curieux de découvrir ces maisons très différentes, dont la particularité de l’époque permettait d’avoir des accès direct au jardin, ces maisons devenaient une alternative aux grands ensembles. Il devait n’être qu’une exposition vente mais celui-ci, au vu de la demande, va devenir un succès commercial et deviendra un village avec écoles, salles polyvalentes, terrain de tennis, espaces de jeux. Le Villagexpo fût inauguré par Georges Pompidou, premier ministre à l’époque, il voyait le Villagexpo comme "un village sans clocher".

 

Saint Michel sur Orge, forte de ses 1 765 habitants en 1962, va passer à 20 000 habitants en 1972, choc important pour une petite commune rurale qui n’était pas équipée ni préparée aux nouveaux  besoins en services et équipements. Dans les années 1970 nous voyons l’arrivée de l’implantation d’équipements collectifs permettant d’offrir de nombreux services aux Saint-Michellois.

Durand les années 1980 la création de nouveaux quartiers s’est implantée sous forme de ZAC : la Fontaine de l’Orme-les Montatons avec la construction de maisons accolées entre 90 et 110m² édifiées sur de petits terrains et bénéficiant d’aires de jeux ainsi que d’espaces verts (rue jacques Prévert, rue de la noue rousseau : la maison meulière du maraicher est toujours existante). Le quartier des Glaises, entre le quartier ancien et la francilienne (de la rue des Tiphoines jusqu'à  la rue du clos Giboux en passant par la rue de la Liberté, des Gabriels, des Dragons), vous y trouverez des maisons individuelles.  Le Techniparc, secteur d’activité industrielle.

AGGLOMERATION DU VAL D'ORGE
En 2001 Saint Michel sur Orge adhère à la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge représentant 6 communes dont Sainte Geneviève des Bois, Morsang sur Orge, Fleury-Mérogis, Villemoisson sur Orge et Villiers sur Orge. Vinrent en 2003 et 2004 Brétigny sur Orge, Le Plessis Pâté et Leuville sur Orge. Depuis le 1er janvier 2013 avec l’arrivée de Longpont sur Orge cette communauté représente aujourd’hui 10 communes regroupant plus de 135 000 habitants sur environ 59km².

Notre actualité